Fête du court métrage du 16 au 18 décembre

Du 16 au 18 décembre 2016, Ciné off fait « La fête du court métrage ». Ces petits formats seront projetés en première partie de la programmation habituelle.

Les plus grands cinéastes, et les autres, ont tous un jour mis la main sur un court métrage. Cet apprentissage indispensable à la formation cinématographique s’inscrit aujourd’hui dans une programmation totalement indépendante de ses aînés.

Les festivals de courts métrages sont légion et la fête du même nom vient couronner encore cette année une activité innovante. Dire en quelques mots, quelques images et quelques minutes comment vont les choses et pourquoi la terre tourne ainsi exige beaucoup de talent et une technicité sans faille.

L’animation, au cœur de la sélection Ciné Off 2016, est peut-être encore plus exigeante dans ce domaine. Il suffit de suivre les aventures de la famille Canard tombée du nid pour évaluer la force créatrice d’un mouvement qui ne s’interdit aucun genre.

L’humour, la fantaisie ayant souvent la primauté du récit. Armand et sa boîte de raviolis illustrent parfaitement cette inclination qui ouvre ainsi son univers au plus large des publics. De 7 à 77 ans, selon la formule joliment consacrée.

Le programme

Première partie à « Demain tout commence » et « Ma Famille t’adore déjà »

- « Le Génie de la Boite de Raviolis » (7′) (2005), animation de Claude Barras.

Armand travaille dans une usine de boîte de raviolis. Chez lui, il ouvre une boîte et un génie en sort… Il propose d’exaucer deux de ses vœux.

Première partie de « Planétarium »

- « Betty en week-end » (6′) (1935), animation de Dave Fleischer et Max Fleischer.

Harassée par les bruits de la vie citadine, Betty Boop va chercher de la sérénité à la campagne. Mais tout ne se passe pas comme prévu…

Première partie de « Le petit locataire »

- « Tombés du Nid » (4′) (2016), animation de Loïc Espuche.

Deux amis trouvent sur le toit d’une maison une cane et ses petits, mais le « sauvetage » est assez compromis.

Première partie à « Une vie »

- « Illustration Compostage » (3′) (2014), animation de Elise Auffray

Fabriquer son compost, c’est faire pousser de la terre, pousser de la vie. L’histoire du temps qui passe et qui transforme un monde qui meurt en un monde nouveau, présent, futur et fécond.